LES ASCENSIONS POETIQUES

« Entre les alpinistes, la corde peut tisser des amitiés durables, comme les pires embrouilles. Le fait de s’encorder n’est pas un geste anodin. »
Dominique Potard

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Théâtre encordé [Extérieur]
Durée 1h45 | Tout public | Jauge environ 150

Equipe artistique
Conception et mise en scène Sandrine Cubier

Avec Jessica Schmidt, Fabrice Bernard, Réda Chéraitia, Sabine Clauzel, Sandrine Cubier Guillaume Jentey, Marie-Laure Millet
Direction technique : Yves Hermet
Photos : Jean-Loup Bertheau, Sandrine Marichal
Montage de textes Albert Smith, Le Mont Blanc à la mode ; Dominique Potard, Compagnons de cordée ; Yves Ballu, A la conquête du Mont Blanc ; Horace Benedict de Saussure, Premières ascensions au Mont Blanc ; Christine Chiado-Rana, Goethe en Suisse et dans les Alpes...

Résumé
Zéotrope vous propose de tenter l’ascension du Mont Blanc par son versant poétique, à la manière des plus grandes expéditions alpines ! Une déambulation théâtrale et vertigineuse où l’espace choisi (immeuble, cage d’escaliers, bâtiment) devient sommet inexploré, univers de découverte, source de jeux et d’imagination. Le spectacle se joue aussi à la ferme relais, point de départ des Ascensions, où Nanette, entre épluchures et parenthèses chantées, vous conte la vie des montagnards.

Une déambulation théâtrale pour donner vie à un lieu en détournant les conventions et proposer une lecture décalée du lieu investi. Encorder les spectateurs aux comédiens pour une aventure commune.

Dépaysement inattendu ! De l’univers urbain à l’univers alpin…
Cordes, grosses chaussures, chapeaux et bonne humeur : partez à l’assaut du Mont Blanc ! Une aventure vertigineuse heureusement bien encadrée par de fameux guides savoyards : Henriette et Isabella, Jean l’Aîné, Gédéon, Jean dit Jeannot, Albert et Marie Paradis. Attention toutefois au mal des montagnes : si vous croisez un dahu ou entendez parler les cailloux… faites une pause !


Extraits
1 : Hardi ! Hardi ! Joyeux compagnons,
Piolets sous le bras, dans le vent qui chante.
2 : Hardi ! Hardi ! Joyeux compagnons,
Piolets sous le bras, grimpons d’un bon pas.
1 : Le sol peut se dérober sous votre pied droit et vous risquez de glisser.
2 : Cessez de regarder autour de vous et fixez-vous sur les pas de celui qui vous précède.
1 : Pour aller en montagne, il faut disposer, en plus de la montagne, de pieds. Sans pieds, mieux vaut renoncer. Petits ou grands, peu importe, il faut des pieds. En cas d’extrémité, un seul peut suffire. Qui n’en possède aucun, pourra en profiter pour s’occuper à autre chose.
2 : Une fois vérifié qu’on possède des pieds, il faut les compter, puis savoir où les mettre. Plus on sait où les mettre plus s’accroît l’impression qu’ils sont à leur place.
1 : Pieds chauds et esprits frais, conseillent les Chinois.
2 : Souvent en montagne, on raisonne comme un pied, mais les pieds qui raisonnent, eux, exigent pour se poser les endroits les plus sûrs.
1 : Ça me rappelle un poème de Jean Tairraz père :
C’est un pays de montagne,
Mettez vos pas dans mes pas,
Mes chers amis, soyez purs
Soyez fins comme la neige –
On entend siffler déjà
L’ombre d’un hiver futur ;
C’est bien plus haut qu’on ne pense,
Vous n’êtes pas seuls, suivez
Suivez-moi ;
C’est bien plus haut qu’on ne pense
C’est un pays de silence.
Celui qui parle est perdu.

Presse
« Héroïques ! Les pionniers du quartier des Brosses ont été simplement héroïques hier après-midi. Bravant les éléments déchainés, le froid, le vent et la pluie, une trentaine d'habitants ont gravi un à un les rochers menant à la plus haute des montagnes villeurbannaises (...) Et ces pionniers ont ouvert la voie à de nombreux autres touristes de passage qui se sont bousculés hier après-midi, pour atteindre eux aussi les sommets de poésie de la montagne Zéotrope. »
Le Progrès 20 juin 2004

« A tester absolument ! »
Le Parisien 6 octobre 2007

« L'ascension du pseudo Mont Blanc, intitulée « ascensions poétiques » a permis d'instaurer une interactivité entre la troupe et le public, ce qui s'est idéalement passé. L'interactivité était donc le maître mot de la soirée, car les spectateurs ont également aidé la troupe à éplucher les légumes et à préparer la soupe ! C'est dire si l'ambiance était à la convivialité. »
Le Progrès 9 mai 2008

Création juin 2004 | Les Invites de Villeurbanne,
Coproduction : Zéotrope, Villeurbanne Spectacle Vivant, DRAC Rhône-Alpes, Région Rhône-Alpes, Ville de Villeurbanne

 

 

Compagnie Zéotrope - 4 rue Serge Ravanel- 69100 VILLEURBANNE
04.78.41.83.61 | contact [AT] zeotrope.fr

SIRET : 432 889 731 00027 | APE : 9001Z
Licence entrep. spectacle cat. 2 : 2-1058604

Haut de page