A LA RECHERCHE D'ARCHIBALD SAMSON...

[Spectacle classique]
1h30
2 comédiennes, 1 comédien / musicien et un technicien
Fiche technique : la compagnie est autonome.



































Photos :
Studio6 - Sandrine Marichal


Propos

A l’occasion des Journées du Patrimoine, le conseil de quartier de Cusset a demandé à la compagnie Zéotrope d’imaginer un spectacle donnant vie aux maisons emblématiques du quartier. A partir de nombreux témoignages tirés des Archives Municipales (extraits de cadastre, articles de presse, comptes-rendus des conseils municipaux, extraits des registres paroissiaux, correspondances privées…) et de témoignages enregistrés d’habitants du quartier ; la compagnie a créé un spectacle original mêlant théâtre et chanson pour mettre en scène les maisons comme de véritables personnages.
Outre le texte et la musique, des images d’archives étaient diffusées lors du spectacle (cartes postales, photographies, plans d’architecte…) ainsi qu’un court-métrage tournés dans le quartier de Cusset pour donner l’impression aux spectateurs qu’ils se promenaient dans le quartier tout au long du spectacle.
A la fin de la représentation, chaque spectateur repartait avec un document écrit, comme un journal d’actualités, reprenant les informations essentielles racontées dans le spectacle.

Le spectacle a été joué dans la salle polyvalente du lycée Alfred de Musset à l’occasion des Journées du Patrimoine 2013.

 

Le spectacle
Une jeune lycéenne s’ennuie à la bibliothèque. Elle finit par ouvrir un livre qui, comme par magie, semble vouloir dialoguer avec elle. Le livre semble l’entendre et répond à toutes ses questions. Ce drôle de livre a été écrit par un certain Archibald Samson, célèbre journaliste du quartier. La jeune fille va alors partir à la recherche du reporter et rencontrer les maisons emblématiques de Cusset, personnages truculents et hauts en couleurs, qui vont lui raconter l’histoire du quartier.



Extrait

Jeune Femme : Vous savez que j’ai retrouvé des tas de photographies sur vous !

Le cafetier : Ah je dois dire, ma petite dame, que je suis assez photogénique alors tout le monde se plait à me prendre en photo ! Mais j’ai quand même une préférence pour les noirs et blancs ! Ça me rappelle le bon vieux temps !

Jeune Femme : Vous êtes dans le quartier depuis longtemps ?

Le cafetier : fièrement… J’ai fêté mon centenaire il y a quelques années ! On ne dirait pas !

Jeune Femme : poliment… Oh non !

Le cafetier : Vous êtes gentille mademoiselle ! Parce que si vous me regardez vraiment, ça se voit que je suis du début du XXème. Et encore, vous n’avez pas vu ma grotte ! Un temps. Vous voulez voir ma grotte ?

Jeune Femme : choquée… Pardon ?

Le cafetier : Ma grotte ! Ils m’en ont collé une dans le jardin juste derrière ! Du style « roccoco-rocailleux » tout droit venu d’Angleterre ! Y avait même une fausse cascade ! A part chez les Sœurs Saint-Paul ; vous ne pouviez voir une grotte comme ça que chez moi à l’époque. Faut dire que j’étais un établissement de premier ordre à Cusset ! Je faisais Café - tabac– restaurant – hôtel ET… jeux de boules ! Ah je peux vous dire que j’en ai reçu du beau monde !

Jeune Femme : Il me semble, d’après les notes d’Archibald, que vous avez souvent changé de nom ?

Le cafetier : Autant que de propriétaire ! Je me suis appelé : Restaurant Lavesvre… Puis Etablissement Lavesvre Chignier… puis… A la serveuse au comptoir… Comment je me suis appelé après Lavesvre-Chignier ?

La serveuse : en off… Café Moiret ! !

Le cafetier : C’est ça : café Moiret ! Et puis ils ont fini par m’appeler Restaurant les Terrasses ! Mais bon, peu importe le nom qu’ils m’ont donné, j’ai toujours été un établissement reconnu et apprécié ! Tenez le grand Edouard Herriot était un habitué de la maison ! Ils venaient le plus souvent avec Lazare Goujeon, le maire de Villeurbanne ! Ils mangeaient, faisaient une ou deux parties de boules ! De temps en temps, ils amenaient leur grand ami : le chanteur là… comment il s’appelait déjà ? A la serveuse au comptoir… Dis comment il s’appelait le chanteur d’Herriot et Lazare-Goujeon ?

La serveuse : en arrivant… Michel Dens !

Le cafetier : C’est ça, Michel Dens !. Une pointure dans sa partie celui-là ! Il était trombone je crois …

La serveuse : Barython !

Le cafetier : Barython, c’est ça ! La serveuse repart… Il chantait à l’Opéra de Lyon et même au théâtre de la Cité à Villeurbanne !

 

 

Compagnie Zéotrope - 4 rue Serge Ravanel- 69100 VILLEURBANNE
04.78.41.83.61 | contact [AT] zeotrope.fr

SIRET : 432 889 731 00027 | APE : 9001Z
Licence entrep. spectacle cat. 2 : 2-1058604

Haut de page