DE L'OUBLI NAIT LE BONHEUR


[spectacle à décrypter]
40 minutes
4 comédiens
Fiche technique : la compagnie est autonome.



Propos

A partir de la lecture de « Je me souviens » de Georges Perec, l’idée du projet était de proposer un travail d’écriture à une classe, inspiré fortement de l’écriture de Pérec, pour ensuite l’intégrer dans le spectacle créé par la compagnie, autour de la question de la mémoire, en interrogeant les élèves sur l’importance de connaître l’histoire et de ne pas oublier.

 

Le spectacle
Nous sommes dans un futur proche ; la société est dirigée par une élite totalitaire qui contrôle tous les faits et gestes du peuple. Leur devise : De l’oubli nait le bonheur ! Leur politique est simple : rendre amnésique chaque citoyen afin de lui enlever tout esprit critique et toute capacité à se révolter. Ainsi, les citoyens doivent régulièrement aller se faire déprogrammer. Il est également interdit de conserver chez soi des objets personnels pouvant rappeler des souvenirs. Ces objets sont donc confisqués et entreposés chez des brocanteurs d’état. Face à la dictature, certains de ces brocanteurs entrent en résistance en enregistrant les souvenirs liés à chaque objet pour garder la mémoire collective et peut-être un jour libéré le peuple…



Déroulement
Partenaires : Le collège Colette de Saint-Priest et le Centre Culturel Théo Argence de Saint-Priest.

Les comédiens ont d’abord envoyé des photos de différents objets à la classe de troisième participante. Les élèves ont choisi chacun un objet et on imaginé à l’écrit quelle pourrait être la biographie du propriétaire de l’objet. Ce travail a été mené par le professeur de français en lien avec l’étude des œuvres de Georges Pérec.

Les comédiens se sont ensuite rendus au collège pour jouer une séquence du spectacle devant la classe et discuter de la nécessité d’une mémoire collective. Dans la continuité, les élèves, dirigés par les comédiens, ont enregistré les textes qu’ils avaient écrits (cf. l'extrait sonore ci-dessus)

Le spectacle a ensuite été joué dans son intégralité au Centre Culturel Théo Argence devant plusieurs classes de troisièmes. Le travail des élèves a été complètement intégré au spectacle. A la fin du spectacle, en s’appuyant sur l’histoire, les comédiens, les élèves et les professeurs ont à nouveau débattu.



Extrait

La femme : Je me souviens du petit livre vert rangé dans le tiroir de ma table de nuit… Je me souviens des histoires de princesse qu’il me racontait tous les soirs… Je me souviens du petit livre vert rangé dans le tiroir de ma table de nuit… Je me souviens des histoires de princesse qu’il me racontait tous les soirs… Elle va voir s’il n’y a pas son petit livre vert dans les étagères…

Disk Dür 15 : au brocanteur… Qu’est-ce qui lui prend ?

Le brocanteur : Elle a eu un souvenir spontané au Bureau Central du Bien-Être.

Disk Dür 16 : C’est incroyable.

Le brocanteur : à la femme… Nous n’avons pas de petit livre vert, j’ai déjà regardé.

La femme : à la technicienne… Vous êtes sûre, Madame Mine ? Vérifiez dans votre registre, peut-être que vous ne vous en rappelez plus.

La technicienne : la regarde… Désolée.

La femme : se reprenant… Pourquoi garder tout ça secret ? Il faut dire la vérité aux citoyens, ils ont le droit de savoir !

Le brocanteur : Je suis d’accord avec vous.

La femme : impatiente… Alors qu’est-ce que vous attendez ?

Le brocanteur : Vous croyez que c’est si facile que ça ? Nous avons déjà essayé de rendre des souvenirs à leur propriétaire mais ils ne nous ont pas crus.

La femme : C’est tellement plus facile de penser que de l’Oubli naît le Bonheur !

Disk Dür 17 : Faut dire aussi que tous les souvenirs ne sont pas forcément des souvenirs heureux.

Le brocanteur : Tout juste. Si on veut que les citoyens acceptent la vérité, il faut les convaincre de refuser les déprogrammations. Il faut qu’ils ressentent leur souvenir. Alors tant qu’on n’aura pas trouvé le moyen pour que les gens aiment leurs souvenirs, on ne peut rien faire.


 

 

Compagnie Zéotrope - 4 rue Serge Ravanel- 69100 VILLEURBANNE
04.78.41.83.61 | contact [AT] zeotrope.fr

SIRET : 432 889 731 00027 | APE : 9001Z
Licence entrep. spectacle cat. 2 : 2-1058604

Haut de page